Trouvez le magasin le plus proche grâce à votre géolocalisation Géolocalisez-moi
Saisissez votre code postal ou le nom de votre ville
Sélectionnez une région sur la carte

 

Conseillère Bricorama

Les bonnes raisons de choisir votre magasin
Vous pouvez changer de magasin à tout moment pendant votre navigation sur le site. Bricorama vous propose d'enregistrer le magasin sélectionné par un cookie sur votre ordinateur afin que vous n'aillez plus a effectuer cette action (information stockée dans votre équipement terminal) conformément aux directives de la CNIL.
Les magasins proches de vous :
Afficher plus de résultats Faire une nouvelle recherche
Votre panier comporte des articles en Livraison.
Vous ne pouvez pas mettre dans le même panier des produits en Livraison et d'autres en Retrait magasin.
Choisissez-vous de continuer votre Retrait Magasin ?

* Si vous répondez "Oui", votre panier "Livraison" sera vidé.

Faire un compost

Le compostage est un procédé biologique de conversion et de valorisation des matières organiques en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques : le compost.

Les outils et produits indispensables

De gauche à droite : des lunettes de protection, des gants, une fourche, un arrosoir ou tuyau d'arrosage, un broyeur, un composteur.

CONSEIL : N’utilisez pas de végétaux ayant été arrosés de désherbant, et assurez-vous qu’ils n’ont pas de maladies. Broyez les éléments du compost (la durée de fermentation en est réduite).

Compostage ou pas ?

Dans la cuisine

  • OUI : épluchures, fruits et légumes en morceaux, marc de café en filtre, sachets de thé, reste de repas d’origine végétale, coquilles d’oeufs pilées.
  • NON : pelures d’agrumes (pamplemousse, orange, citron), os et arêtes, noyaux, coques de noix et de noisettes, reste de viandes et de poissons, coquilles d’huîtres et de moules, huile de friture.

Dans la maison

  • OUI : fleurs fanées, sciure et copeaux de bois, cendres de bois refroidies, essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier.
  • NON : excréments d’animaux domestiques, litières souillées, poussières d’aspirateur, balayures, produits chimiques, gravats, plâtre, cigarettes, charbon de barbecue.

Au jardin

  • OUI : tontes de gazon, tailles de haies, feuilles mortes, mauvaises herbes, fleurs et plantes fanées, fanes de légumes, fruits, fumier, plantes activatrices ou équilibrantes (ortie, consoude, fougère, sureau, tanaisie, achillée, camomille, pissenlit…)
  • NON : déchets de jardin traités chimiquement, déchets végétaux trop grossiers (si le diamètre des branches excède 2 à 3 cm, il faut impérativement les broyer), plantes malades, terre, graviers, sable, cailloux, mauvaises herbes montées en graines.

Pour bien commencer

Préparation du support

Un broyeur sert à hâcher les herbes, les feuilles mortes, mais aussi les branchages. Il diminue jusqu’à 40 % le volume des débris.

Ces débris broyés peuvent :

  • être incorporés à votre compost de manière à ce que la qualité soit augmentée.
  • être étalés sur vos massifs et plate-bandes, ceci permettra de freiner la croissance des mauvaises herbes.
  • lors de leur décomposition, apporter des éléments nutritifs au sol.
  • servir de protection face aux températures extrêmes.
CONSEIL : Adaptez le type de broyeur à la taille de votre jardin et à la quantité de branchages ou déchets à broyer. Un modèle à moteur thermique : Il convient aux grands terrains. Proposé avec roues, il permet de se déplacer plus facilement et de broyer loin de votre habitation. Un modèle électrique : il convient à un petit jardin qui possède une alimentation électrique à proximité.

LES RÉGLES

1) La recette pour faire son compost

  • Récupérer les déchets « verts » qui proviennent de votre jardin quand ils sont fanés et secs (feuilles, tonte de gazon, mauvaises herbes,…). Des déchets ménagers putrescibles (épluchures de fruits) peuvent également être utilisés.
  • Le bac doit être placé à l’ombre. Prévoir un accès aisé au bac dans le but de faciliter le remplissage, le brassage puis le vidage.
  • Faire un lit de branchages ou de petits bois au fond du bac, permettant ainsi la circulation de l’air.
  • Entasser les déchets dans le bac et arroser tous les 20 cm. Diversifier les déchets en alternant les déchets broyés et éventuellement les petites branches et les brindilles.
  • Rajouter un activateur de compost.
  • Laisser reposer.

.

2) L'entretien du compost

  • Choisir un bac avec des aérations sur les côtés et le dessous.
  • Effectuer un brassage à l’aide d’une fourche toutes les 6 semaines.
  • Toutes les 3 semaines, arroser pour maintenir le taux d’humidité.

CONSEIL : Lors du l'utilisation du broyeur, il est nécessaire de porter des gants et des lunettes de protection.

3) L'utilisation du compost

Après 4 à 6 mois d’entretien, le compost devient brun et friable. Il est alors possible de le récupérer et l’incorporer à votre sol à l’aide d’un motoculteur ou bien d’une fourche - bêche, entre 5 et 15 cm de profondeur et en respectant un dosage de 1 à 5 litres par m2.

Avantages écologiques du compost

Diminue les déchets collectés par les collectivités. Régénère et entretient la vie du sol (flore). Enrichit le sol grâce aux déchets végétaux récupérés sur le terrai et apporte une meilleure fertilité. Améliore la circulation et la rétention d’eau.